Travailler, est-ce forcément souffrir?

On entend souvent des personnes arrivées en milieu de carrière, qui se sentent coincées dans leur situation professionnelle et finissent par accepter la souffrance comme étant intrinsèquement liée à leur travail:

-Pour des raisons financières : elles font alors passer leur confort matériel (le leur et celui de leur famille) avant leur bien-être physique et/ou mental et/ou émotionnel. Cela doit rester un choix conscient, dans lequel on ne se sent pas enfermé. Si c’est le cas, il est peut-être temps d’aller voir quelqu’un pour prendre un peu de recul et s’assurer, une fois les idées plus claires, de la tournure que vous souhaitez donner à votre futur professionnel!

-Par rapport au regard des autres : la place que l’on a acquise à force parfois de travail et de sacrifices nous permet d’afficher un statut social particulier. La peur du jugement prend alors le pas sur les besoins personnels…  Demandez-vous alors : quelle importance ce que les autres pensent de moi ?

D’autres voies sont possibles, prenez le temps de les explorer 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *